Jeudi 18 juillet 2024
Saint Frédéric

:: DERNIER NUMÉRO
VMS NUMÉRO 483
Juin 2024
Chez les marchands de journaux et en librairies depuis le
30 mai 2024

:: RECHERCHE



:: ANCIENS NUMÉROS

:: CHRONIQUES

:: LIENS


:: ESPACE RESERVÉ


:: SUIVEZ NOUS
:: CARTE POUR STAND

Bandeau lecture
Bandeau vide



Poissons d´avril

Le mois d’avril approche, époque propice aux poissons qui évoque pour tous les blagues de l’enfance, à l’école ou à la maison. Pour les gourmands, c’est aussi l’occasion de se régaler de cloches ou de poissons en chocolat. Nous vous invitons à partir à la découverte du monde des poissons, sérieux ou imaginaire, en Sarthe ou ailleurs, autrefois ou aujourd’hui. Dans cet article, tout n’est pas clair et vous allez apprendre à nager en eau trouble.

En avril, ne te découvre pas au fil de l’eau

À force de tourner derrière le verre poli de leur aquarium, ils sont tous bien élevés. Ces poissons auraient beaucoup à dire, mais ils pratiquent un silence éloquent. Je les aime tous, bleu, vert, arc-en-ciel, polychromes et polymorphes, avec une préférence pour les chinois qui trainent derrière eux un voile de mariée tout doré. Princes des bulles et « du méli-méleau », les poissons malicieux dessinent une sarabande drolatique. Suivant leur humour, si le bonheur est dans le pré avec Jacques Prévert, avec Georges Feydeau il est dans l’eau.

Les poissons ont même de la religion ; à preuve, les premiers chrétiens, à Rome, utilisaient le symbole du poisson en signe de reconnaissance. Bien que peu visible sur la photo, la plaque du hall d’accueil de la Maison Saint-Julien, inaugurée le 4 septembre 2016 par les deux évêques du Mans et de Paderborn pour abriter le document renouvelant le pacte d’éternelle fraternité, conclu en mai 836, reproduit les motifs du poisson et de la croix.



vue de la plaque de la Maison Saint-Julien

A noter, dans le même esprit, qu’il y a plus de pêcheurs parmi les hommes que de pécheurs parmi les poissons, dixit un saint-pierre passé entre les mailles du filet. Enfin nos vertébrés aquatiques sont, pour certaines espèces, fidèles en amour et, toute leur vie durant, ne trompent jamais leur partenaire ; ce qui n’est pas une raison pour vouloir marier la carpe et le lapin...Mais, gais ou agressifs, du poisson-clown au poisson-torpille en passant par l’exocet, ils ont tous un caractère bien trempé.

Les poissons font aussi leur cinéma, comme en témoigne la très sérieuse société « Les Films du Poisson Rouge ». Créée en 1994, elle a déjà produit ou distribué plus d’une centaine de films (courts ou longs-métrages, téléfilms, documentaires …) et obtenu de nombreuses récompenses ! Il n’y a pas anguille sous roche dans mes propos, ce n’est ni une carabistouille, ni une sornette, ni une calembredaine.

Ils participent également à nos rêves et à nos fantasmes, comme en témoigne le thème de la sirène, moitié femme, moitié poisson. Nous reproduisons ci-dessous la glorieuse ondine ondulante qui décore la maison de la rue éponyme du quartier Saint-Nicolas, au Mans. Elle appartenait à Véron de Forbonnais, un riche négociant en étamines, et symbolisait ses activités internationales par-delà les mers. Une belle aventure qui remonte au début du XVIIIe siècle.



Au Mans, vue de la Sirène qui a donné son nom à la placette contiguë

Ne pas jeter l’alevin avec l’eau du bocal

N’avoir ni queue ni tête : triste sort qui attend certains poissons dans nos assiettes

Faire un tête à queue : risque encouru par ceux qui nagent trop vite

Apprendre à nager en eau trouble : concerne les poissons voyous et les loups-bars

Frais comme un gardon : gardons-nous des idées reçues et regardons y à deux fois avant de consommer

Muet comme une carpe : en période d’incertitude la carpe est une valeur refuge car, si la parole est d’argent, le silence est d’or

En avril ne te découvre pas d’un fil, en mai mets tes lunettes en écailles

Retour aux choix



Une truite, dans l’un des aquariums de la Maison de l’eau, Arche de la Nature. Crédit photos « Ville du Mans »

Au Mans, la Maison de l’eau, située près de l’Arche de la nature, présente dans de grands aquariums les principales espèces de poissons qui fréquentent nos rivières et plans d’eau : sandre, brochet, truite fario ou arc-en-ciel, barbeau, tanche, chevesne, carpe, poisson-chat, goujon, gardon, anguille, perche, brème, carassin, rotengle, grémille, … Sans oublier quelques apparitions du silure qui a fière allure et l’air bien sympathique.



Un silure, dans l’un des aquariums de la Maison de l’eau, Arche de la Nature. Crédit photos « Ville du Mans »

La Fédération sarthoise pour la pêche et la protection du milieu aquatique souligne de son côté que notre département compte 5 000 kilomètres de rivières et cours d’eau et une multitude de mares, étangs et autres plans d’eau. La richesse halieutique est donc abondante.

Sachez également que sur le camp militaire d’Auvours, des crevettes d’eau douce côtoient paisiblement les marsouins qui ont depuis longtemps colonisé ce territoire. Cohabitation pour le moins inattendue !

Retour aux choix

La plus grande consommation de poissons en chocolat a lieu à Noël, à Pâques et en avril. A Bazouges-sur-le-Loir, Josette et Hubert Goubard conservent des milliers d’objets en fer-blanc susceptibles pour certains de rappeler des souvenirs de jeunesse aux plus anciens d’entre nous. Les amateurs de chocolat pourront y admirer quelques moules de poissons ayant servi à fondre ces délicieuses friandises.



Exemple de pièces en fer blanc. photo Wikipedia.
Le musée du fer-blanc à Bazouges-sur-le Loir étant actuellement fermé pour une durée inconnue, les moules ne sont plus visibles.

Retour aux choix



Et pourtant c’est vrai

Poisson pris de boisson : poisson aquaphobe ou hydrofugue qui n’a pas voulu mettre d’eau dans son vin. Un ichtyologiste vous le confirmera, même si cela arrive rarement. A leur insu certains poissons sont pris de boisson, sans pour autant en être épris, et ne méritent pas notre mépris. Ainsi Ouest France évoque dans son édition du 27 juin 2016 le cas d’une rivière de bière en Suisse : « Elle moussait bizarrement. Cette rivière a attiré les pompiers de Dümtden près de Zurich. Et pour cause : mille litres de bière y avaient été déversés par le tenancier d’un bar à la fin du festival Rock the Ring, où il tenait une buvette. L’histoire ne dit pas si les poissons ont été admis en cure de désintoxication … » Boires et déboires.

En juin 2016, Ouest France rapportait dans sa rubrique « tout peut arriver » qu’un poisson rouge répondant au nom de Nemo avait été opéré d’une tumeur. Un couple d’Anglais habitant au nord de Londres a parcouru 200 kilomètres pour le faire opérer à l’hôpital vétérinaire de Bristol. Nemo a dû être endormi et sorti de l’eau pour permettre aux chirurgiens de lui enlever cette tumeur presque aussi grosse que lui. L’opération a duré 45 minutes et a coûté 260 € environ aux propriétaires. Quand on vous dit que les animaux sont des êtres sensibles !

Le 10 décembre dernier, et dans la même rubrique, Ouest France relatait le fait divers suivant : « Il n’y a pas de fumée sans feu. Alertés par un petit nuage, des policiers interviennent square Verdrel à Rouen, dans la nuit de jeudi.Trois hommes ont allumé un petit feu. Pas pour se réchauffer, ni manger quoi que ce soit. Ils souhaitaient juste incinérer un poisson rouge et étaient en train de prier … »



Activités pédagogiques à la Maison de l'eau, crédit photo Ville du Mans
Petits et grands, à la Maison de l'eau
Tous sont heureux, comme un poisson dans l'eau

Est-ce sérieux ?

Oui, très sérieux : suivant la théorie de l’évolution des espèces chère à Darwin, des scientifiques contemporains ont établi que l’Homme descendait du poisson et non pas du singe. Tout ce qui concerne les poissons nous concerne donc, d’autant plus qu’avec le réchauffement climatique la montée des eaux nous guette.

Poissons d’eau douce ou d’eau de mer

Ils sont de gentils poissons
Tout juste un peu polissons.
Dans l’eau douce et profonde
Jamais leur maman ne les gronde.
Toujours elle leur dit oui
En souriant, ouïe, ouïe, ouïe.

Ils sont de gentils poissons
Tout juste un peu polissons.
Dans l’eau marine, ils goutent le sel de la vie
Et s’amusent à satisfaire leurs envies.
Leur jardin est un massif de corail
Et leur royaume a les couleurs d’un vitrail.



Francis Landier